Tutorial RocketDock

Tutorial RocketDock

8 commentaires sur Tutorial RocketDock

Pour commencer un petit rappel des faits pour les initiés, et mise au point pour les novices.

Qu’est-ce qu’un dock ?

Un dock est un petit programme qui a pour ambition de remplacer la barre de tâche de windows de façon un peu plus esthétique. Cet outil peut servir à lancer des applications (comme le quick launch ou le menu démarrer), ouvrir des dossiers (comme un raccourci sur le bureau), gérer la corbeille, lire l’heure et/ou afficher la météo, diffuser des flux rss dans certains cas, surveiller le systray (la zone a coté de l’horloge)… bref tout plein de choses utiles ou futiles, mais avec l’avantage d’être plus esthétique voir plus pratique ou discret. Tout ceci en utilisant relativement peu de ressources selon les éditeurs, mais toujours avec un gain au niveau de l’aspect puisque ces programmes permettent d’afficher des icônes de grandes tailles, avec ou sans texte et ceci entièrement adaptable à vos besoins et envies.
Ceci étant dit, entrons dans le vif du sujet.
Pour information, il existe plusieurs programmes de ce type, et après les avoir testés, je me suis décidé à utiliser RocketDock car il est moins gourmand en ressources que ses homologues, et surtout parce qu’il est 100% gratuit et tout aussi efficace que certains produits payants.

1-Préparation.

Après avoir téléchargé votre programme, mon conseil, tout simple mais bien pratique à l’usage, est de vous créer dans un petit coin tranquille de votre PC un répertoire dans lequel vous stockerez vos icônes. Cette étape est relativement intéressante si vous ne voulez pas avoir à reconfigurer votre dock lorsque vous ferez un peu de vide sur vos disques (on sent le vécu ! ). Dans ce répertoire, vous rangerez bien comme il faut tous les icônes qui serviront pour vos raccourcis (un sous-dossier dans le répertoire d’installation de RocketDock sera idéal pour une gestion intéressante). Cette étape passée, et l’installation du dock effectuée, vous pouvez vous lancer dans la customisation de votre nouveau jouet.

2-Panneau Général.

L’accès à ces panneaux s’effectue par un clic sur l’icône dans le dock, et/ou par un clic droit sur un emplacement vierge du dock puis en choisissant Paramètres.
Ici, et dans les chapitres suivants, rien de bien compliqué, vous n’avez qu’à vous laisser guider par les indications fournies. Vous réglez la langue de votre interface, et le comportement général de votre Dock. Pour la case concernant les effets UberIcon, il faut pour les activer, installer le programme du même nom sur votre machine, et choisir dans la liste de ce même programme l’effet qui vous plaît le plus. Rien d’utile, tout est que purement esthétique, le petit plus d’UberIcon, c’est que son effet s’applique à tous les icônes de votre machine (moi, je l’utilise car grâce à ce petit plus, je suis sur que mon double clic fonctionne lorsque j’ouvre un dossier par exemple, ainsi, si je vois l’effet fonctionner mais quand l’action ne répond pas comme je le souhaite je sais qu’il y a un bug quelque part).
Petit détail, pour activer correctement le lancement au démarrage, assurez vous que vous n’avez pas un programme de sécurité le verouillant afin de ne pas avoir à lancer le programme manuellement à chaque fois.

3-Panneau Icônes.


Ici, vous reglez l’effet « loupe » du dock, rien de compliqué, faites des essais pour avoir un rendu qui flatte votre oeil.

4-panneau Position.


Ici, vous pourrez paramétrer le comportement du dock, et son emplacement sur le bureau, là aussi, le réglage dépend complètement de vos goûts et habitudes… rien de tel que les essais pour se faire une bonne idée de la meilleure place à lui attribuer.

5-Panneau Style.

Ici, vous pourrez choisir le skin de votre dock, c’est-à-dire l’habillage de la partie en arrière plan. Les skins par défaut sont esthétiques, et vous en trouverez quelques autres sur le site officiel. Si vous avez la fibre créative, vous pourrez aussi créer votre propre skin (Une image déformable dont la taille de base est 100×100 si mes souvenirs sont bons. A savoir que c’est une image qui fonctionne en miroir, donc si vous voulez un motif en bas du dock, sur votre image il faut que ce motif soit en haut.)
Vous choisirez aussi ici, l’affichage général des textes du dock, comme la couleur, la police, et l’opacité générale de celle ci. Rien de bien compliqué non plus, vous en conviendrez.

6-Panneau A propos.


Ici aucun réglage, juste deux raccourcis pour accéder à la mise à jour du programme et au forum PunkSoftware où vous trouverez une foule de petites manipulations pour le dock.

7- Au sujet des raccourcis.

Pour créer un nouveau raccourci dans votre dock deux options s’offrent à vous.

A-Le glisser/déposer.

Comme son nom l’indique, il suffit de choisir l’élément que vous souhaitez avoir en raccourci sur votre dock, de cliquer dessus et de le maintenir en le glissant dans le dock. Et hop, le raccourci est instantanément créé… rassurez vous, cette action est absolument sans risque pour le programme ou le dossier choisi.

B-Le menu.

Un clic droit sur un emplacement vierge du dock vous donne accès à un menu, et dans ce menu vous avez l’option « Nouveau raccourci » qui vous permet de créer un raccourci par l’intermédiaire d’une interface simple et efficace. En effet lorsque vous avez déterminé quel type de raccourci vous souhaitez créer, une fenêtre popup s’ouvre pour vous demander de « cibler » le dossier ou le fichier. Et hop, le tour est joué en 2 clics, 3 mouvements.

C-Personnaliser les raccourcis.

Pour ceci, un clic droit sur le raccourci qui vous intéresse puis option « propriétés ». Cette action ouvre une fenêtre qui vous permet de naviguer sur votre disque à la recherche de l’image que vous utiliserez pour visualiser de façon correcte votre programme, et c’est ici que réside tout l’intérêt du sous dossier que je vous ai conseillé dans les préparatifs d’installation, ensuite tout roule tout seul, vous sélectionnez le PNG qui vous plaît, et le tour est joué. Vous avez aussi la possibilité d’ajouter l’option « menu contextuel en cascade ». Ceci vous permet d’ajouter toutes les options du menu du clic droit sur un raccourci du dock.

8-Au sujet des docklets.

Derrière le mot docklet se cache une foule de petits addons que vous pourrez greffer à votre dock, ce sont eux qui permettent entre autre d’avoir l’heure, la météo, la phase de la lune, ou, un menu du genre de celui du menu démarrer. La majorité des docklets sont compatibles avec rocket dock, notamment ceux d’object dock (les plus nombreux) pour en trouver, une petite recherche sur le net vous conduira entre autre sur DockEx et sur WinCustomize , les deux sources les plus importantes de ces ajouts. Pour certains (l’heure par exemple) vous serez tenu d’installer un pluggin Systats que vous trouverez sur DockEx, ou en allant sur le lien qui lui est dédié sur ce même site). Ce pluggin vous autorisera toutes sortes de manipulations pour afficher toutes sortes d’infos comme par exemple la température de votre processeur, ou son taux d’activité. Ce pluggin vous sera aussi très utile si vous décidez de vous lancer dans une config Samurize ou AveDesk entre autre.

Voila, vous voici maintenant paré pour commencer la customisation de votre bureau, en fouillant un peu vous vous apercevrez vite que les possibilités ne sont pas illimitées, mais déjà suffisantes pour commencer à faire quelque chose de beau et fonctionnel pour améliorer votre quotidien.
Si par hasard, j’ai oublié des détails qui vous semblent importants, n’hésitez pas à demander.

Je travaille sur la mise en page de ce document pour vous le livrer en PDF afin que vous ne soyez pas obligé de vous connecter chaque fois que vous aurez besoin de vous référer à cet article.

Toutes vos remarques sont les bienvenues.

D’autres tutos sont en cours de préparation, j’espère ainsi pouvoir vous aider à faire de votre expérience quotidienne de l’informatique un moment plus agréable.

Tutoriel Stack Docklet : http://ramenetascience.com/informatique/tutorial-stack-docklet-pour-rocketdock/

VN:F [1.9.22_1171]
Notez la pertinence de cet article !
Rating: 4.4/5 (12 votes cast)
Tutorial RocketDock, 4.4 out of 5 based on 12 ratings

About the author:

Laisser un commentaire

Back to Top

%d blogueurs aiment cette page :